L‘HO’OPONOPONO

 

Il existe de nombreuses techniques  de développement personnel. Mais de toutes celles qui peuvent exister l’Ho’oponopono surprend toujours par son apparente simplicité.

Le mental avide de complexité, d’informations, de grandes théories et d’explications peut parfois se montrer totalement déstabilisé devant une telle facilité…et pourtant…Derrière cette simplicité, on peut ressentir toute la sagesse des peuples anciens qui vient croiser les théories les plus récentes sur le fonctionnement de l’univers…

L’Ho’oponopono qu’est ce que c’est ? :  C’est avant tout un  art de vivre, qui nous vient d’Hawaï et qui permet de changer notre façon de voir les choses, de prendre conscience de l’impact de nos pensées sur ce qui nous entoure. Un des premiers pas vers le lâcher-prise et le développement personnel .

 

 

Un Peu d’histoire :

 

L ho’oponopono est au départ issu de la tradition ancestrale Hawaienne. Cette pratique était utilisée dans la communauté pour ramener la paix, renouer les liens, cela par l’usage de la médiation et du pardon.

Ho’o signifie commencer une action

Pono signifie bonté/honnêteté

Ponopono renvois au concept de remettre quelque que chose en ordre/ de le rectifier.

C’est-à-dire : Permettre de retrouver le juste alignement, l’équilibre.

En 1976, c’est la chamane Morrnah Nalamaku Simenoa qui apporta une adaptation plus simple et plus individuelle de la méthode.

Puis la pratique se fit réellement connaitre avec le Dr Ihaleakala Hew Len au début des années 80. Médecin à Hawaii il va suivre les enseignements de Morrnah. Ensuite il va trouver une place en tant que thérapeute dans un hôpital à Hawaï auprès de malades atteints de maladies mentales graves. Il va alors appliquer la technique qu’il avait étudiée et il eut des résultats spectaculaires.

D’autant plus spectaculaires qu’il ne rencontrera jamais ses patients, qu’il va traiter à distance via leur dossier. Au bout de 3 ans, les traitements furent allégés et les malades purent retourner à la vie extérieure, alors qu’on les disait irrécupérables.

Le Dr Hew Len, a donné cette réponse à ceux qui vinrent l’interroger surs ses formidables résultats. Il n’avait fait que répéter 4 mots devant les dossiers des malades – Les 4 mots de la technique de l’ ho’oponopono : je suis désolé, pardon, merci et je t’aime.

_ Tout simplement, j’ai guéri la partie de moi qui les avait créés “

En étudiant les dossiers de ces patients, il cherchait  en lui ce qui pouvait avoir créé ce résultat, cette maladie chez son patient. Il n’ettoyait ensuite ses propres mémoires  pour amener à la libération de l’autre.

 

Ensuite l’auteur et conférencier Joe Vital entendit à son tour parler de cela. Il rencontra le Dr Hew Len, et ensemble ils firent des conférences et émissions de télévision. Ils vont par la suite écrire le livre « Zéro Limite » qui va diffuser plus encore cette nouvelle méthode dans le monde.

À chaque phase la technique se simplifia pour donner sa forme actuelle.

 

 

Principes sous-jacents

 

Nos programmations engendrent des croyances qui induisent des pensées et provoquent des sentiments. Ces sentiments amènent des vibrations et des actions qui aboutiront à des résultats concrets et manifestés.

Le concept

 

Nous sommes responsables à 100% de notre réalité. (responsable ne veut pas dire coupable, mais juste à l’origine, les créateurs, la source de…)

Car la réalité telle que nous l’envisageons est au départ une création de nos pensées. Partant de ce principe tout ce que nous vivons est le résultat de nos pensées, nos mémoires… (cette part inconsciente voir subconscientes en nous : par exemple : la vie intra-utérine, l’enfance, l’adolescence, mas aussi la famille, les ancêtres….)

Reprenant en cela les bases de la physique quantique : nous sommes tous reliés.

Donc : travailler sur soi permet de travailler sur le monde

Le monde étant le reflet, le miroir de notre monde interne, ce que nous y vivons, percevons est la manifestation holographique de notre monde interne.

Cet état de fait permet d’accepter sans jugement de bien ou de mal : les faits. Cela permet d’accepter que chaque expérience vécue existe pour nous faire prendre conscience d’une part de nous qui a besoin de se libérer, de grandir.

 

Un problème n’est un problème que parce que nous décidons que c’est un problème. Un problème n’est pas LE problème. C’est la façon dont nous réagissons au problème qui est le problème. “

La MÉTHODE

 

Juste 4 phrases :

  • DÉSOLE : D’avoir créé cet évènement, je ne savais pas.
  • S’IL TE PLAIT, PARDONNE-MOI : d’avoir attiré cela
  • MERCI : À la vie, de m’avoir permit d’observer et de prendre conscience de cette mémoire en moi
  • JE T’AIME : j’accepte, je comprends, j’envoie de l’amour à cette mémoire, qui n’a plus lieu d’être et je lui permets ainsi de s’effacer.

L’important ensuite est de lâcher-prise. Le nettoyage se fera par le pouvoir des mots, et les émotions qui y sont reliés.

Ces phrases sont à adresser à l’enfant intérieur, le moi supérieur…

Dès qu’une pensée négative survient, un problème, une émotion douloureuse, utiliser cette technique va également permettre de poser une action préventive, avant qu’un évènement manifesté, n’apparaisse dans la réalité, pour insister et montrer ce problème.

Et vous ? Connaissiez-vous cette “technique” de développement personnel : L’Ho’oponopono ?

L’avez vous déjà pratiqué ?

Qu’en pensez-vous ?

N’hésitez pas à donner votre avis dans la section “commentaire”….

 

Hello ! Ah les fautes d’orthographe😩😩….Elles peuvent parfois échapper à notre vigilance..😱😱.C’est pourquoi si vous en trouvez ici, n’hésitez pas à m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Merci !!!!