Vous trouverez ici l’interview de Francine Jay –  (VF et VO) –

La pionnière américaine du coaching en désencombrement -Auteur du livre : “Le bonheur est dans le peu” et qui tiens le blog : missminimalist –

Interview réalisé dans le cadre de mon article sur le Minimalisme ( que vous pouvez trouver : ICI)

Interview de Francine Jay en VF

Pouvez-vous dans un premier temps vous présenter, et aborder rapidement votre parcours, vos passions, votre univers… ?

Je m’appelle Francine Jay et je suis l’auteure de « The Joy of Less »(“Le bonheur est dans le peu”) et de « Lightly ».

En 2009, mon mari et moi avons vendu notre maison et nos biens, et avons déménagé à l’étranger avec une valise chacun. Nous avons adoré la liberté de n’avoir presque rien! Nous sommes maintenant de retour aux États-Unis, avec un foyer et un enfant, mais nous sommes toujours déterminés à vivre avec le moins possible. Quand je n’écris pas, j’aime faire du yoga, faire de longues promenades et pratiquer le ballet avec ma fille de 7 ans.

Quelle est votre vision personnelle de cet art de vivre qu’est le minimalisme ?

Le minimalisme, c’est vivre avec légèreté, avec juste l’essentiel, donc vous avez l’espace et le temps pour ce qui compte le plus pour vous.

 Votre premier livre a été auto-publié et est ensuite devenu un best-seller, qui a été traduit dans le monde entier. Vous êtes considérée comme la papesse et l’ambassadrice ultime du minimalisme. Vous attendiez vous à avoir autant de succès lorsque vous avez commencé?

Quand j’ai commencé à écrire sur le minimalisme, c’était un sujet inhabituel; honnêtement, je ne m’attendais jamais à avoir plus d’une poignée de lecteurs. J’ai été surpris (et ravi) de recevoir une telle réponse positive vis à vis de mon blog et de mon livre! Il s’est avéré que beaucoup de gens étaient intéressés à réduire leur consommation et voulaient savoir exactement comment s’y prendre.

Comment vous est venue cette idée de la notion de minimalisme et de desencombrement ?

J’ai simplement décrit les mesures que j’avais prises, tant sur le plan psychologique que physique, pour me débarrasser de mes excès. Je me suis beaucoup amusé à désencombrer, et je voulais montrer à tout le monde à quel point c’était facile et agréable.

 Dans votre livre « le bonheur est dans le peu » vous evoquez votre philosophie, de se recentrer sur soi, sur l’essentiel, sur ce qui rend heureux et de se libérer de la frenesie du processus d’achat qui vient nourrir l’ego et laisse un gout amer. Qu’est ce qui a nourrit votre philophie personnelle ?

Ma philosophie personnelle s’inspire de diverses sources. Premièrement, je m’engage à vivre un mode de vie respectueux de l’environnement, qui va de pair avec le minimalisme. Je suis très préoccupé par la façon dont le consumérisme détruit notre planète. Je suis également inspiré par le Bouddhisme Zen, qui encourage à laisser aller les désirs matériels et les attachements.

Dans ce livre vous évoquez votre methode : “streamline” – Un guide pour se poser les bonnes questions et réorganiser son espace de vie– Pouvez vous en parler un peu plus ici et peut être donner des conseils exclusifs ?

Souvent, les gens veulent se désencombrer, mais n’ont aucune idée de la façon de commencer ou de procéder. Ma méthode STREAMLINE vous guide dans le processus étape par étape, de sorte que vous savez exactement quoi faire. Il vous aide également à développer une mentalité minimaliste, de sorte que vous pouvez non seulement vous débarrasser de ce qui vous encombre, mais également l’empêcher de revenir.

Comment adopter le minimalisme au quotidien ?

Au dela du tri, ce dont vous parlez dans votre livre, c’est un réjustement de nox vrais besoins, en toute simplicité. C’est une rééducation au lâcher prise par rapport à notre ego nourrie de croyances illusoires et de publicité –

Des exemples, des astuces ?

Que conseilleriez vous  à ceux qui débutent sur ce chemin ?

Tout d’abord, installez une boîte  dans votre maison — elle peut être aussi simple qu’une boîte en carton placée dans votre vestiaire. À partir de maintenant, chaque fois que vous rencontrez quelque chose dont vous n’avez pas besoin, mettez-le dans votre boîte. Quand elle est pleine, faites don du contenu, et remplissez la à nouveau. Vous n’avez pas besoin de faire du désencombrement un grand événement, ou le garder pour une journée spéciale. Une boite comme celle là, vous aidera à vous alléger peu à peu au quotidien.

Deuxièmement, faites preuve de retenue lorsqu’il s’agit d’achats. Limitez vos achats aux nécessités et achetez par ce que c’est un besoin et non pas parce que ce que vous en avez envie. Essayez de votre mieux pour acheter moins, emprunter ce dont vous avez besoin, et faire avec ce que vous avez. Au lieu de remplir des sacs à ordures entier  avec des choses non désirées, « indésirable » analysez ces choses avant de les acheter.

Avous d’autres projets pour le futur, une  nouvelle thématique que vous aimeriez explorer sur ce même sujet ou un autre sujet ? D’autres projets littéraires ou autres?

J’explore d’autres façons de diffuser la philosophie « Lighty » que j’ai présentée dans mon dernier livre.

Y a-t-il des auteurs, des livres en particulier, des célébrités ou juste des personnes qui vous ont inspirés dans votre parcours de développement personnel ? Si oui, pouvez-vous nous en citer quelques un(e)s ?

Je suis personnellement inspiré par le Tao Te Ching, Peace Pilgrim, Henry David Thoreau et Thich Nhat Hanh.

Souhaitez-vous discuter d’un thème particulier que ces questions n’ont pas abordé? Ou avez-vous un message pour vos fans?

Désencombrer c’est formidable, mais la vraie magie se trouve dans une vie plus légère. En d’autres termes, laissez tomber tout ce qui rend votre vie lourde — pas seulement vos biens, mais la gestion de votre temps si occupé, les distractions numériques, les soucis dans votre cœur. Le minimalisme n’est pas un événement ponctuel ou un nettoyage; c’est un processus continu qui peut être appliqué à tous les aspects de votre vie.

Interview Francine Jay VO

 

1) Can you start by introducing yourself in a few sentences? Your birth date, hobbies, passions, your world and environment?

I’m Francine Jay, and I’m the author of “The Joy of Less” and “Lightly.” In 2009, my husband and I sold our house and possessions, and moved overseas with one suitcase each. We loved the freedom of having hardly any stuff! We’re now back in the States, with a home and a child, but are still committed to living with as little as possible. When I’m not writing, I like to do yoga, take long walks, and practice ballet with my 7-year-old daughter.

2) What is your definition and your personal vision of a minimalist lifestyle?

Minimalism is living lightly, with just the essentials, so you have the space and time for what matters most to you.

3) Your first book was self-published and then went on to become a bestseller, which has been translated on a global scale. You’re seen as the high priestess and ultimate ambassador of minimalism. Did you ever expect to be so successful when you started out?

When I started writing about minimalism, it was an uncommon topic; honestly, I never expected to have more than a handful of readers. I was surprised (and delighted) to receive such a positive response to my blog and book! As it turned out, a lot of people were interested in paring down their lives and wanted information on exactly how to do it.

4) How did you first formulate your concept of minimalism and decluttering?

I simply outlined the steps that I had taken, both psychologically and physically, to let go of my excess stuff. I had a lot of fun decluttering, and I wanted to show everyone just how easy and enjoyable it could be.

5) In your book “The Joy of Less”, you talk about your philosophy of focusing on yourself, the essentials, and on what makes you happy. You talk about freeing yourself from the frenzy of the buying process that feeds the ego and leaves behind an unfinished taste and feeling of incompleteness. What has nurtured your personal philosophy?

My personal philosophy is inspired by a variety of sources. First, I am committed to living an eco-conscious lifestyle, which goes hand in hand with minimalism. I am very concerned with how consumerism is destroying our planet. I am also inspired by Zen Buddhism, which encourages one to let go of material desires and attachments.

6) In this book you mention your “streamline” method which is a guide to asking the right questions and learning how to reorganise your living space. Can you tell us a little more and perhaps give us some exclusive advice?

Oftentimes, people want to declutter but have no idea how to start or how to proceed. My STREAMLINE method walks you through the process step-by-step, so you know exactly what to do. It also helps you develop a minimalist mindset, so that you can not only get rid of the clutter, but keep it from coming back.

7) How can we embrace minimalism on a daily basis?
Beyond having a sort out, what you talk about in your book is a way of simply readjusting our real needs. This is a re-education to let go of our ego that’s been fed by a set of beliefs, illusory needs and advertising.
With this in mind, do you have any examples or top tips to offer? What would you recommend to those people first setting out along this path?

First, set up an Out Box in your home—it can be as simple as a cardboard box tucked into your coat closet. From now on, whenever you come across something you don’t need, put it in your Out Box. When it’s full, donate the contents, and fill it up again. You don’t need to make decluttering a big event, or save it for a special day. An Out Box helps you lighten up little by little on a daily basis.

Second, practice restraint when it comes to shopping. Limit your purchases to necessities, and buy for need rather than want. Try your best to buy less, borrow what you need, and make do with what you have. Instead of filling trash bags with unwanted stuff, “unwant” the stuff before you buy it.

1) Do you have any other projects in the pipeline? Perhaps a new idea you’d like to explore on the same subject or a different one? Are you planning any other books or other types of project?

I’m exploring more ways to spread the “Lightly” philosophy I introduced in my latest book.

1) Are there any particular authors, books, blogs, celebrities or just people who inspired you in your personal development journey? If so, can you name a few for us?

I’m personally inspired by the Tao Te Ching, Peace Pilgrim, Henry David Thoreau, and Thich Nhat Hanh.

1) Do you wish to discuss a particular theme that these questions have not touched on? Or do you have a message for your fans?

Decluttering is great, but the real magic is found in living more lightly. In other words, let go of anything that makes your life heavy—not just your possessions, but the busy-ness in your schedule, the digital distractions, the worries in your heart. Minimalism is not a one-time event or clear-out; it’s an ongoing process that can be applied to every aspect of your life.

Bibliographie

Le bonheur est dans le peu (septembre 2017) The Joy of Less, A Minimalist Living Guide –

Lightly: How to Live a Simple, Serene, and Stress-free Life Hardcover – February 26, 2019

 

Et vous ? Connaissez-vous les livres de Francine Jay ?

Avez vous déjà lu un ou plusieurs de ces livres ? Si oui lesquels ? Qu’en avez-vous pensé ?

Est-ce une auteur que vous appréciez ?

N’hésitez pas à donner votre avis dans la section “commentaire”…

petite fée - feerie-green

Hello ! Ah les fautes d’orthographe😩😩….Elles peuvent parfois échapper à notre vigilance..😱😱.C’est pourquoi si vous en trouvez ici, n’hésitez pas à m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Merci !!!!