Share with:


Pourquoi acheter un maillot de bain ou de la lingerie ou tout autre vêtement  éthique et éco responsable ? – Quelles différences ?

 

  • Pour notre santé,  des matières premières plus saines :

En effet les vêtements en général, et les maillots de bain et la lingerie « classiques » sont régulièrement traités avec de nombreux produits chimiques.

 

Les matières synthétiques sont fabriquées à partie de pétrole et sont traitées avec du formaldéhyde et des métaux lourds, sans parler des pesticides, teintures chimiques, fixateurs…

 

Un cocktail détonnant qui va être en contact permanent avec notre peau et pour certains (lingerie et maillots de bain) avec nos muqueuses….Rajoutez à cela les frottements, les effets de la chaleur, et vous obtenez une bombe toxique.

 

Oh bien sûr, elle n’explosera pas (comme pour beaucoup d’autres toxiques) immédiatement, mais après des années, des dizaines d’années, et alors vous aurez peut-être droit à une mauvaise surprise…

 

 

  • Pour la santé des océans et de la planète

Les micro_plastiques contenus dans les matières synthétiques  de nombreux vêtements ont des répercussions toxiques sur la faune et la flore des océans.

Les microfibres ainsi « libérées » du vêtement sont ensuite emportées dans les stations d’épuration. Ces dernières ne peuvent pas les filtrer, et résultat une grande part  d’entre elles se retrouvent dans les rivières, lacs et océans. (puis dans la chaine alimentaire des animaux marins et celle des humains en fin de cycle…)

********************************

 

” Quand on vous dit que les plastiques sont partout ! Une nouvelle estimation confirme qu’à chaque fois que l’on fait une machine à laver de vêtements en fibres synthétiques, 1.900 microfibres de plastiques peuvent finir dans les océans. Ces microparticules seraient même les plus importants « contributeurs » à la pollution marine !” (Source <cite> : Consoglobe ici / de Jean-Baptiste B.,) 

 

 

mQu’est-ce c’est au juste un vêtement éthique et éco responsable ?

 

Il doit être fabriqué, dans des conditions décentes sur le plan social, mais aussi sur un plan environnemental (distribution, processus de fabrication…), avec des matières écologiques, ou recyclées.

Les textiles écologiques :

 -Le coton biologique

— Le lin

– Le chanvre

 – la fibre d’ortie

 – la Ramie

 – La fibre de lait

  – la fibre de pin ou de bois (…)

– Le Sea Cell (algues)

– Les fibres naturelles animales comme le mohair, l’alpaga …. (mais attention aux conditions d’elevage et de  tonte…)

Source / cite=PETA / article l’industrie de la soie “La soie est la fibre avec laquelle les vers à soie tissent leur cocon, une enveloppe externe destinée à les protéger durant le stade nymphal. Mais la plupart des insectes utilisés dans l’industrie de la soie ne vivent pas au-delà de ce stade car ils sont ébouillantés ou gazés vivants dans leurs cocons afin de défaire les cocons et de permettre aux travailleurs de récolter les fils de soie. Il faut tuer environ 6600 vers à soie pour obtenir un seul kilogramme de soie.)”

– Le cuir (il existe aujourd’hui  des alternatives comme le cuir végétal)

–  Lyocell

(source <cite> : Wilkipédia)- “Lyocell (marques déposées : Lenzing LyocellTencelAlceruNewcelletc.) est une fibre produite à partir de pulpe de bois (feuillus, eucalyptus, bambous, etc.) ; la cellulose est concassée et dissoute dans du monohydrate de N-oxyde de N-méthylmorpholine (NMMO), un solvant non toxique ; le produit résultant est de consistance similaire au miel, mais durcit au passage dans la filière.”

 

Quelques labels principaux pour s’y retrouver :

  • GOTS « biologique » assure la présence de fibres biologiques à hauteur d’au moins 95%.
  • GOTS concerne pour sa part les textiles constitués d’au moins 70% de fibres biologiques.
  • STANDARD 100 by OEKO-TEX®, standard a minima, garantissant la non-toxicité des produits qui entrent dans la composition des teintures.
  • STeP by OEKO-TEX®, qui vérifie l’exemplarité des conditions de travail des employés.
  • Et enfin MADE IN GREEN by OEKO-TEX®, qui reprend les exigences des standards ci-dessus pour l’ensemble de la chaîne de production.

  • Il garantit que le coton a été cultivé par des petits producteurs certifiés pour le commerce équitable.

Ce label a été créé grâce à l’Union européenne. Les critères portent sur le type de fibre, la limitation de la présence de substances nocives dans les fibres textiles ainsi que la limitation de la pollution de l’air et de l’eau .

Référentiel ESR :

“Le référentiel « ESR – Equitable, Solidaire, Responsable » d’Ecocert, applicable aux produits bio issus du commerce équitable, intègre deux innovations majeures  à compter du 15 juin 2013, qui vont permettre de :

  • Valoriser les filières de production locales pour encourager les partenariats équitables entre acheteurs et producteurs français
  • Evaluer l’engagement responsable et éthique des entreprises et des organisations sur toute la filière”

Label-bioRe

Il certifie la matière première du coton, mais  indique aussi une production issue de l’agriculture biologique.

Au niveau environnemental, il permet de certifier l’absence de produits chimiques pour la teinture, ainsi qu’ un traitement des eaux usées avant leur rejet dans la nature.

Et sur un plan social, il garantit de bonnes conditions de travail (pas de travail des enfants, sécurité du travail, salaires minimaux…).

La Newsletter : les fées du green

Recevez chaque fin de mois les derniers articles du blog pour être sûr de ne rien rater -😍 Avec en bonus  le résultat du tirage du concours permanent mensuel.(pour plus de détails voir ici)

Hello ! Ah les fautes d’orthographe😩😩….Elles peuvent parfois échapper à notre vigilance..😱😱.C’est pourquoi si vous en trouvez ici, n’hésitez pas à m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Merci !!!!

Share with:


Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :