Les recettes pour un été en harmonie avec un des mal-aimés de la biodiversité.

 

Après un bref rappel des avantages et  inconvénients du moustique, je vous donnerais toutes les recettes naturelles (homéopathie et  produits naturels),dont certaines, testées par votre humble chroniqueuse  pour une cohabitation positive.

Comme tout ce que l’être humain considère comme nuisible, pas intéressant, embêtant, moche ou différent….Le réflexe que l’on voit surgir en 1er lieu chez lui est hélas : l’élimination.

Pourquoi les tuer si on peut juste les éviter ?

Dans cet article, il n’y aura donc pas de recettes même naturelles à visée « insecticides » ou de « pièges » à insectes, mais seulement un choix de répulsifs existant.

En effet, les moustiques (ces mal-aimés) font eux aussi partie de la biodiversité.

La moitié de ceux-ci : les mâles n’aiment que le doux nectar des fleurs et participent eux aussi à la pollinisation. Qu’importe s’ils préfèrent des plantes plus discrètes ou moins importantes pour l’homme que d’autres pollinisateurs plus à la mode.

Les larves des moustiques servent de nourriture aux poissons et batraciens, et adultes ils nourrissent les oiseaux, chauves-souris…

Leurs mauvaises réputations viennent de leurs compagnes femelles, qui doivent pondre et ont besoin pour cela d’un apport d’énergie et de protéines qui va servir à la maturation des oeufs et qu’elles vont trouver dans le sang.

Ce sont elles aussi qui agacent la nuit par le bruit de leurs ailes, un bruit caractéristique pour nous les humains et qui leur permettent d’attirer les mâles.

Bien sûr sa mauvaise réputation vient principalement du fait qu’il peut véhiculer certaines maladies. Si un moustique pique un homme ou un animal infecté par un parasite, un virus ou une bactérie. Il peut se charger en microbes et les transmettre lors d’une prochaine piqûre. On retrouve comme maladies transmises le paludisme ;

  • la filariose ;
  • la dengue
  • le chikungunya
  • la fievre jaune
  • le virus du Nil occidental
  • des fièvres hémorragiques ;
  • l’encéphaite japonaise
  • le virus Zika….

 

En France ces piqûres seront surtout source d’inconfort (voire d’allergie). Il n’y  plus de paludisme. Par contre l’arrivée de  maladies en France comme le chikungunya et la dengue est à surveiller aujourd’hui.

Alors que faire pour cohabiter sans danger !

Bien sur dans les dans les régions à risque de Paludisme, Zika ou Chikungunya, vous suivrez en plus les recommandations de votre médecin avec les traitements et des répulsifs cutanés adaptés, selon vos choix.

 

1re recette : L’homéopathie

 

En homéopathie il y a toujours des articles pour, et des articles qui dénoncent le fonctionnement même de l’homéopathie et pour les moustiques c’est pareil.

Ma réponse : testé sur vous, pendant une période de 2 mois, et vous vous ferez votre propre idée sur la question

La recette donnée ici je l’ai suivie et j’ai pu concrètement la tester en situation à risque.

Lors de 2 voyages aux Caraïbes (espacées de deux ans).

Lors de mon 1er voyage, je n’avais pris que des répulsifs, bracelet, et crèmes diverses. Conclusion : des piqûres multiples sur les jambes essentiellement , mais aussi sur les bras…et une réaction allergique gonflement bien plus important qu’en France + démangeaisons…la cata ! Il faut dire que là-bas elles sont voraces ces dames moustiques.

2e voyages : On ne m’y reprendra plus j’ai testé ce cocktail homéopathique (que j’avais déjà expérimenté en France l’année d’après et qui semblait réussir)

Conclusion : Pas de piqure apparente, pas de démangeaisons, et pas de gonflements !!!!! Rien !

 

Voici la recette : Vous ne risquez rien à l’essayer, de plus le prix de tubes de granules pour le tout ne représentera qu’une petite somme….

 

  • Prévention :
  • Ledum palustre 7 CH une prise par jour de 5 granules (A débuter 15 jours avant l’arrivée des moustiques ou du voyage…)
  • Apis mellifica 5 CH 5 granules par jour et ce pendant toute la saison des moustiques.(et pour les personnes allergiques rajouter en parallèle  poumon histamine 15CH, 5 granules par jour également)
  • Pour la prévention, il est possible de prendre des doses unitaires de Caladium 9CH. En modifiant l’odeur de la peau, le Caladium va agir comme un répulsif anti-moustiques. Il vous faudra prendre 1 dose 1 fois par semaine pendant 5 semaines consécutives.

Pour les personnes allergiques ++++ ajouter en plus de tout cela : Histaminum 9CH (1 dose par semaine)

Cela c’est la recette de base, à laquelle vous pouvez ajouter, au cas où :

En cas de piqures malgré tout : 5 granules homéopathiques toutes les heures de :

Apis melifica 15CH :qui va lutter contre les démangeaisons, les douleurs brûlantes et l’oedème.

Belladona 5CH :qui va permettre d’ atténuer l’inflammation localisée

Urtica urens 7CH : lui va agir et permettre de réduire le prurit intense (trés forte envie de se gratter).

 

 Commentaires et Sondage

N’hesitez pas à tester cette recette sur vous et témoigner de vos résultats en laissant un commentaire ci-dessous….Je mettrai par la suite un sondage pour voir avec exactitude le taux de réussite sur le totale des participant(e)s à cette recette.

Autres recettes :

En parallèle :

Autres moyens : La moustiquaire

Nous sommes en fait très peu à utiliser une moustiquaire pour notre lit ou  aux ouvertures de l’habitation (fenêtres, portes..etc).

Il  existe maintenant des moustiquaires écologique en bambou.

 

Et vous ? Avez-vous d’autres recettes naturelles, ou avez vous déjà testé l’une ou l’autre de ces recettes…..

N’hésitez pas à laisser vos commentaires ici….

Hello ! Ah les fautes d’orthographe😩😩….Elles peuvent parfois échapper à notre vigilance..😱😱.C’est pourquoi si vous en trouvez ici, n’hésitez pas à m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Merci !!!!