Interview de Cindy Ghys

Vous trouverez ici l’interview de Cindy Ghys – Auteur du livre entre autres : J’arrête d’être parfaite ! 21 jours pour lâcher prise –

 

Bonjour Cindy Ghys, et merci d’avoir accepté cet interview.

 

Peux tu dans un premier temps te présenter, et aborder rapidement ton parcours, tes passions, ton univers…

Mis à part un nom de famille peu intuitif (à prononcer Guiiisssss), ceux qui me connaissent savent que j’aime les pékinois, Chopin et Jésus. À 4 ans je remportais mon premier concours national de piano. J’étais cette petite fille « parfaite » aux chaussures vernies et à la robe sans faux plis, qui manquait tous les goûters d’anniversaire pour faire ses gammes et ses arpèges. Esclave de la peur de me tromper et d’être jugée dans la musique comme dans la vie, j’étais devenue cette femme qui n’osait pas vivre ses rêves, pire qui ne savait même pas qu’elle en avait.

C’est en 2015 après un burnout maternel, que j’ai décidé de dire stop à la femme, la mère, l’épouse parfaite des contes de fées, pour dire oui à une vie épanouie avec toutes ses imperfections et ses imprévus.

Depuis j’ai lâché ma carrière musicale toute tracée pour :

– aider les femmes à aimer leur vie et sortir du complexe de la famille « Kinder Bueno »,

– aider les auteurs à écrire et vendre leur livre.

Aujourd’hui coach certifiée en développement personnel, entrepreneur, auteur et conférencière, je suis surtout ex-perfectionniste et audacieuse !

 

Quelle est ta vision personnelle du lâcher-prise ?

Pour moi c’est en deux mots : lâcher un truc qui nous pourrit l’existence pour remplacer par une prise énergisante.

Je ne pense que l’on puisse simplement faire le vide. Je trouve cela plus intéressant de faire un échange et de remplacer une chose toxique par quelque chose de plus bénéfique.

 

Dans ton livre : « J’arrête d’être parfaite ! 21 jours pour lâcher prise» (février 2018) tu évoques la peur de l’échec  – L’amalgame que font les perfectionnistes entre « faire une erreur » et « être une erreur » – peux-tu en parler ici ?

Faire une quiche et être une quiche sont deux choses complètement différentes, n’est-ce pas ? C’est équivalent : Faire une erreur est différent de Être une erreur.

 

Dans ce même livre tu parles aussi de l’amour de soi – Une étape essentielle sur le parcours du lâchez prise, qu’en penses-tu ?

Je suis convaincue que l’on ne peut pas aimer les autres si on n’a pas d’abord pris soin de remplir notre propre réservoir affectif.

C’est évident que l’on n’invite pas quelqu’un à manger, si nos placard sont vides. En matière d’amour, c’est la même chose 🙂

On attend souvent des autres qu’ils nous aiment, alors que c’est notre responsabilité.

 

 La volonté de contrôler, le désir de perfection et très répandus et peut s’installer très tôt. Les enfants sont nourris par un discours normatif et compétitif parfois des parents, de la société , de l’école. Selon toi, faudrait il changer la manière d’éduquer les enfants à ce niveau ?

Oh que oui ! J’ai une anecdote vraie à partager à ce sujet. En France en 2019, une adulte à l’école a déchiré le coloriage de ma petite fille de 3 ans et l’a jeté dans une poubelle, parce que “tu as dépassé, c’est moche, recommence”. Aussi, de plus en plus d’enfants sont diagnostiqués ayant des troubles de l’attention et sont mis sous traitement médicamenteux. De sorte que nous finissons par croire qu’un enfant qui va bien est un enfant assis sans bouger, les mains sur les genoux, la bouche fermée et le regard fixe. Il faut revenir à la base : les enfants ont le droit de bouger, de dépasser, de se tromper, d’expérimenter et d’apprendre.

 

Sur ton blog  : https://jarretedetreparfaite.com, tu proposes différentes formations de coaching en ligne, dont une justement sur le développement personnel et le lâcher-prise – peux-tu nous en parler ici ?

 

Toutes mes formations sont sur le site je-progresse.com et celle que je recommande pour développer le lâcher prise est DU BONHEUR EN BARRES, ici  : https://go.ghysfamily.com/du-bonheur-en-barre

Tu as déjà écrit un autre livre auparavant : « Ils eurent beaucoup d’enfants et un paquet de linge sale: 10 secrets pour en finir avec le mythe de la famille parfaite » qui la reprend la thématique, mais non plus sur le plan individuel, mais familial.

As-tu d’autres projets pour le futur, une  nouvelle thématique que tu aimerais explorer sur ce même sujet ou un autre sujet ? D’autres projets dans un tout autre domaine ?

Quand je ne suis pas en coaching avec les auteurs que j’accompagne, les entrepreneurs qui se lancent sur le web ou les femmes qui souhaitent gagner en confiance, j’écris un roman social qui dénonce les abus spirituels… affaire à suivre !

 

 Y a-t-il des auteurs, des livres en particulier, des blogs, des célébrités ou juste des personnes  qui t’ont inspirés dans ton parcours de développement personnel ? Si oui, peux-tu nous en citer quelques un(e)s ?

 

J’ai juste envie de parler de 3 films qui m’ont aidée à ne pas avoir peur de mes faiblesses parce qu’un vainqueur n’est pas celui qui ne tombe pas, mais celui qui se relève.

le film : Ecrire pour exister.
le film : Rasta Rockett.
le film : Facing the giants

 

 Un message pour ceux qui liront cet article ?

Le monde n’a pas besoin de gens parfaits qui ressemblent à des robots mais de gens qui osent être eux-mêmes, uniques et incomparables.

 

Voilà j’espère que vous avez apprécié cet interview de Cindy ghys-

Connaissiez-vous Cindy ghys ? Aviez-vous lu son livre ou avez vous l’intention de le lire dans le futur ?

N’hésitez pas à laisser vos commentaires…😍.

 

petite fée - feerie-green

 

 

BIBLIOGRAPHIE

J’arrête d’être parfaite !: 21 jours pour lâcher prise (février 2018)

Ils eurent beaucoup d’enfants et un paquet de linge sale: 10 secrets pour en finir avec le mythe de la famille parfaite (août 2017)

Chronique du livre : ICI

 

Hello ! Ah les fautes d’orthographe😩😩….Elles peuvent parfois échapper à notre vigilance..😱😱.C’est pourquoi si vous en trouvez ici, n’hésitez pas à m’en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Merci !!!!