Share with:


Bonjour Monica Da Silva, et merci d’avoir accepté cet interview.

 

  • Peux-tu dans un premier temps te présenter, et aborder rapidement ton parcours, tes passions, ton univers… ?

Je m’appelle Monica, j’ai 34 ans, j’habite dans la Drôme mais je suis originaire de la région parisienne, et même née au Portugal. Aujourd’hui, mon conjoint, mes deux petits filles et moi-même habitons dans la Drôme par choix et y sommes très heureux.

Mon parcours peut sembler atypique mais riche. Après un Bac littéraire, j’ai obtenu mon BTS tourisme. J’ai été agent de voyage pendant quelques années mais pas complètement épanouie. Je suis partie voyager en sac à dos seule pendant un an. A mon retour, impossible de rester à Paris. J’étouffais. On m’a proposé un poste d’agent de voyage à Valence, j’ai dit oui. Mais rapidement j’ai voulu voler de mes propres ailes.

  • Pourquoi le Zéro déchet – qu’est-ce qui t’a poussé sur cette voie ?

Justement, lorsque je suis arrivée à Valence, j’ai rapidement rencontré mon chéri. Un Ch’ti échoué par hasard dans la Drôme. Un an plus tard j’étais enceinte de ma première fille et je me suis rendue compte que je ne pouvais pas mettre n’importe quoi sur mon corps. C’est à ce moment que j’ai entendu parler de perturbateurs endocriniens et de substances toxiques. A la naissance de ma fille, je suis tombée sur un reportage sur Bea Johnson et son mini pot de déchets pour un an. J’ai été frappée par l’évidence du zéro déchet. A l’époque, j’avais déjà un blog famille (www.chermininous.com) mais j’ai senti le besoin d’en ouvrir un second dédié à ma démarche zéro déchet: www.lezerodechetfacile.com . Chaque semaine je me lançais un défi pour avancer vers le zéro déchet que je partageai sur la page facebook dédiée. Finalement, aujourd’hui, nous sommes près de 40 000 à nous entraider sur cette page.

  • Ton livre : « Zéro déchet pas-à-pas, c’est malin : Les conseils pratiques et les recettes 100 % écologiques pour en finir avec le gaspillage » reprend les différents domaines dans lesquels intervenir – Que conseillerais-tu à une personne qui débute sur le sentier du zéro déchet ? Par quoi commencer ?

Mon livre se veut être un guide pratique qui prend le lecteur par la main et l’accompagne étape par étape à son rythme, sans pression et sans culpabilisation. Le livre suit la logique que j’ai moi-même suivie: désencombrer, commencer par une cuisine zéro déchet (courses en vrac, alternatives durables et lavables etc) puis par la salle de bain. J’enchaine ensuite avec un gros chapitre autour de l’arrivée d’un enfant et leur développement en mode zéro déchet. Enfin, j’élargie à tout ce qui est extérieur: jardins, compostage, permaculture. Je termine par notre actions sur les autres, notamment au travail ou en voyage par exemple.

 

Bien entendu, mon conseil est surtout de commencer par ce qui vous donne le plus envie. Le zéro déchet ne peut fonctionner à long terme qu’à condition d’être fait de façon ludique et agréable. Bien entendu, certains changements paraîtront plus difficiles que d’autres. Néanmoins, si vous les faites par obligation ou sous la contrainte, vous ne les tiendrez pas longtemps. Chaque petit geste compte!

Aimerais-tu parler de certains projets qui te tiennent à cœur ici ?

Il y aurait tant à dire! Chaque jour je reçois des messages de personnes qui ouvrent des commerces zéro déchet ou qui mettent en place des événements autour de ce thème. Je trouve cela très rassurant et stimulant de voir chaque années plus de gens qui se lancent dans cet univers.

 

De mon côté, un des plus gros projets que j’ai en cours c’est de militer pour que l’écologie devienne une matière enseignée à l’école, dès le plus jeune âge. Mais surtout au même niveau que le Français ou les maths. Pour cela, je suis en train de prendre contact avec des établissements scolaires, de la maternelle à l’université, pour leur proposer mes interventions adaptées à chaque âge. J’aimerai créer un programme adapté à chaque âge et que tous les professeurs puissent utiliser avec leurs élèves.

 

  • En 2019 tu as publié : « Mon agenda anti gaspi 2019 », y en a-t-il un de prévu pour 2020 ?

Oui! Cette année, je ne sors pas un agenda mais un almanach avec une astuce ou information écologique par jour. Cet “Almaniak” sort aux éditions 365 en octobre 2019.

De plus, je viens de signer un nouveau contrat d’édition pour un nouvel ouvrage qui sera, je l’espère, une référence dans le monde du zéro déchet. C’est un projet d’envergure qui va réunir les plus grands noms du zéro déchet et de la démarche écologique. Sortie prévue en 2020 mais cela reste encore un peu éloigné pour en parler plus en détails.

 

  • As-tu d’autres projets pour le futur, une nouvelle thématique que tu aimerais explorer ou d’ autres sujets à aborder ? Ou des projets différents ?

Oh que oui! Je suis une slasheuse et une multipotentiel. Rien de pompeux dans ces termes et nous sommes de plus en plus nombreux à être dans ce cas. Des touche à tout qui ne veulent pas se limiter à un travail ou à un thème. En l’occurrence, j’ai de nombreux projets en parallèle.

Dans le domaine du zéro déchet, je vais proposer du e-learning sur une plateforme dédiée. Je propose également des ateliers d’initiation aux couches lavables et des conférences autour du zéro déchet partout en France.

Ma passion de toujours, l’écriture, n’est pas mise de côté puisque j’ai entamé la rédaction d’un roman que j’espère avoir le temps d’achever prochainement.

J’aimerai également développer d’autres thématiques relatives à mes deux autres blogs:

  • La parentalité positive et naturelle comme j’en parle déjà sur mon blog parental CherMiniNous
  • Revenir à mes amours du tourisme mais sous forme durable et écologique sur mon blog porto-paris.com

Comme tu peux le voir, les projets ne manquent pas, c’est plutôt le temps qui me fait défaut!

 

  • Y a-t-il des auteurs, des livres en particulier, des blogs, des célébrités ou juste des personnes  qui t’ ont inspiré dans ton parcours du zéro déchet ? Si oui, peux-tu nous en citer quelques un(e)s ?

Forcément oui, au début ce sont ces personnes qui m’ont mise sur la bonne voie. Notamment:

  • Sabrina Debusquat, journaliste et auteure avec laquelle j’ai eu la chance de travailler lorsque j’étais enceinte de ma première fille. C’est elle qui, la première, m’a sensibilisée au BIO et perturbateurs endocriniens. Depuis, elle a sorti des ouvrages extrêmement intéressants autour de la problématique de la contraception et plus spécifiquement des hormones liées à la pilule. Mais elle aborde également l’addiction au sucre en proposant un livre de recettes.
  • Bea Johnson et son livre “Zéro Déchet” a été ma première lecture et une véritable claque qui m’a réveillée.
  • La famille presque zéro déchet, leur ton humoristique et les illustrations très pertinentes m’ont beaucoup aidée à continuer ma démarche.
  • Bien entendu Pierre Rabhi est une inspiration également.
  • Aujourd’hui, je suis toujours quelques comptes et blogs de copines dans le zéro déchet (Camille se lance, Julie de Sortez tout vert) et quelques comptes plus engagées comme Partager c’est sympa ou Osons causer.

 

  • Un message pour ceux qui liront cet article ?

“Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas.”

“Chaque geste compte.”

“Nous n’avons pas besoin d’une poignée de gens qui pratiquent le zéro déchet parfaitement. Nous avons besoin de millions de gens qui le font de façon imparfaite. .”

Ce sont des phrases qui m’aident chaque jour à avancer dans la démarche sans pour autant me sentir coupable de ne pas aller assez vite.

 

BIBLIOGRAPHIE

Zéro déchet pas-à-pas, c’est malin : Les conseils pratiques et les recettes 100 % écologiques pour en finir avec le gaspillage (2018)

Chronique du livre : ICI

Mon agenda anti gaspi 2019 (2018)

 

Lien interne vers la chronique du livre et son achat : ICI

Rendez-vous sur Hellocoton !

Share with: